Terres rares 2016-12-16T14:39:44+00:00

Placement financier Martinique

Terres rares

Qu’est ce que les Terres Rares ?

Définition officielle des Terres Rares

Les éléments de Terres Rares ou de métal de Terre Rares, tels qu’ils ont été définis par l’I.U.P.A.C. (International Union of Pure and Applied Chemistry) sont un ensemble de 17 éléments chimiques issus en particulier de ce qu’on nomme les 15 lanthanides. A ces derniers, on rajoute le Scandium et l’Yttrium car ces terres ont tendance à se produire dans les mêmes gisements de minerai que les lanthanides et possèdent des propriétés chimiques similaires.

Malgré leur nom, les Terres Rares sont relativement abondantes dans la croûte terrestre. Toutefois, en raison de leurs propriétés géochimiques, les Terres Rares sont généralement dispersées, et parfois dans un même bloc de roche d’un kilogramme, ce qui les rend difficiles à extraire.

De ce fait, elles ne sont économiquement exploitables qu’une fois trouvées dans un état concentré. Contrairement à l’or et au diamant, elles ne sont pas visibles à l’œil nu dans la mine, et ce n’est que grâce à l’adjonction de solutions chimiques qu’on arrive à les extraire de la roche.

L’enjeu des Terres Rares

Pour les économies développées et émergentes, l’enjeu des Terres Rares est stratégique: l’énergie éolienne, l’univers de l’informatique, du high-tech, la voiture électrique, l’aviation, ou encore l’industrie de l’armement dépendent de ces dix-sept éléments chimiques.

Sans ces métaux, l’humanité serait tout simplement condamnée à revenir à l’âge de pierre…

Dans un monde hyper-connecté, qui pourrait se passer aujourd’hui d’un ordinateur ou d’un smartphone? Personne, et encore moins la nouvelle génération née avec internet.

De plus, étant donné que la demande pour les Terres Rares dépasse largement l’offre existante, la pression sur les prix est intense et il est dès lors élémentaire de comprendre l’augmentation exponentielle des prix qui ont vu leur valeur se multiplier par 3000% sur les 50 dernières années!

Quand la Chine mène la danse

En concentrant 90% de la ressource mondiale, la Chine est aux Terres Rares ce que le Moyen-Orient est au pétrole. Ce qui lui donne un pouvoir géo-stratégique sur l’économie mondiale.

Une politique de quotas et de pression sur les prix est ainsi menée discrètement au grand dam des puissances occidentales qui en souffrent. A titre d’exemple – En 2006, le géant américain General Motors a dû transférer toute son équipe stratégique en Chine afin de sécuriser son approvisionnement.

Les états s’ingénient ainsi à trouver des alternatives à la domination de la Chine mais sans succès majeur à ce jour.

Comment fonctionne le marché des Terres Rares ?

Un marché de l’Offre et de la Demande aux règles strictes

Les Terres Rares, contrairement au marché de l’or et du pétrole, ne possèdent pas d’instruments de régulations boursiers ou étatiques. C’est un marché privé restreint aux professionnels et régulé uniquement par la loi de l’Offre et de la Demande.

Les prix sont communiqués par les principales mines mondiales, représentant les principaux acteurs de Terres Rares en l’occurrence les mines chinoises qui bénéficient d’un monopole sans égal sur le marché. Les Terres Rares sont vendues par lots sous différentes formes (oxyde ou métal) avec une pureté avoisinant les 99%. Une pureté en dessous de 99% justifie un prix plus faible.

L’année 2009 a marqué un tournant pour le marché des Terres Rares. La courbe des prix s’était élevée vers les sommets avec le début de l’ère informatique et de l’électronique grand public et de la production de masse à l’échelle mondiale.

Une demande soutenue grâce à la révolution digitale

Plus récemment, en entrant dans l’ère d’Internet, des systèmes d’informations et du High-Tech, l’Humanité vit l’une des révolutions les plus signifiantes de son Histoire depuis l’invention de l’imprimerie. En effet, ces métaux appelés “Terres Rares” sont aujourd’hui indispensables à la fabrication de nos smartphones, ordinateurs et autres tablettes tactiles. Mais à ce jour, il n’existe aucun substitut pour satisfaire la demande des fabricants pour l’ensemble de ces produits que chacun de nous utilise au quotidien.

En 2011, les prix des 17 éléments formant les Terres Rares pour la production d’aimants, de fibre optique, de smartphones, de voitures électriques, de batteries aux hautes performances et d’éoliennes ont atteint un pic -les prix ont été multipliés par 25- ce qui a donné des sueurs froides aux principales entreprises opérant dans le secteur.

La demande pour les Terres Rares n’a depuis cessé d’être croissante.

La production en 2010 a été estimée à 134.000 tonnes par an pour une production mondiale de 124.000 tonnes. La moyenne du déficit est donc de 40.000 tonnes/an. La Chine est le principal producteur de Terres Rares à hauteur de 90%. Le Japon, suivi des U.S.A. puis de L’Europe en sont les principaux consommateurs.

L’avenir du marché des Terres Rares La demande mondiale progressera d’année en année. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer l’équipement High-Tech de son propre foyer et surtout son renouvellement. Dans ce schéma, la Chine maîtrise l’ensemble de la chaîne de production – de l’extraction à l’approvisionnement – ce qui lui donne un avantage concurrentiel durable, si ce n’est le monopole, en termes d’exploitation et d’expertise. Quand de nouvelles mines sont et seront découvertes dans le monde, les seules entreprises disposant de l’expertise nécessaire pour l’exploitation seront chinoises et seront aux Terres Rares ce que Total, Shell et Exxon sont au pétrole.

Les solutions de stockage de notre Partenaire

Stockage des métaux stratégiques et des Terres Rares

Tous les oxydes ou métaux que nous fournissons à nos clients sont inspectés et certifiés par des experts indépendants qui indiquent leur degré de pureté. Nous traitons uniquement les métaux certifiés purs à 99% minimum.

Extraits de la mine par des processus chimiques hautement sensibles, ils sont conditionnés selon leur nature et leur futur usage en format oxydes ou métal, certifiés par des experts indépendants et protégés par des procédés techniques contre toute altération.

Selon leur nature et leur futur usage, ils sont conditionnés sous vide, sous gaz argon inerte, en caisses hydrofuge ou en baril, afin de les protéger de l’oxydation.

Livraison & Stockage du métal

Notre Partenaire réalise un traçage du métal depuis la mine jusqu’au lieu d’entreposage.

Notre Partenaire a sélectionné pour ses clients un centre de stockage leader dans l’Union Européenne offrant garantie, sécurité et assurance.

La modalité « sous surveillance douanière » propre à cette solution de stockage offre la possibilité de garder la T.V.A. à 0% – ce qui n’est pas le cas si le métal quitte la zone douanière pour entrer sur le marché auquel cas la T.V.A. est applicable conformément à la législation.

Tous les métaux sont entièrement assurés pendant le transport et le stockage sous douane. Les premières années du stockage (généralement 2 ans), l’assurance et le stockage sont inclus dans le prix d’achat spécifié dans la proposition commerciale adressée au client. L’assurance de stockage peut être prolongée avec un coût supplémentaire. Le montant pour renouveler le stockage et l’assurance pour une année est typiquement de 1.5% de la valeur du portefeuille du client.

Sécurité, Assurance & Garantie

Les clients de Notre Partenaire ont un accès en ligne sécurisé à leurs stocks les renseignant sur tous les paramètres tracés de leur métaux :

  • Origine
  • Pureté
  • Poids
  • Typologie industrielle
  • Dates
  • Assurances

Notre Partenaire mandate régulièrement des tiers afin de contrôler les normes de conformité et paramètres de stockage. C’est avec ces garanties que Notre Partenaire a construit sa réputation et gagné la confiance de tous les acteurs impliqués dans l’industrie des Terres Rares.

Différence entre Terres Rares et Métaux précieux

Définition des Terres Rares et métaux stratégiques

Depuis la fin du XXème siècle, les métaux stratégiques ont été définis comme des métaux essentiels au progrès, à la technologie moderne et à l’industrie mais susceptibles de pénurie ou de difficultés d’approvisionnement et difficilement remplaçables. En d’autres termes, ce sont des métaux non-substituables, rares.

Dans cette catégorie, on se réfère à la liste des 14 substances sélectionnées par l’Union Européenne en juin 2010 dans son rapport intitulé « Critical raw materials for the E.U. « .

Terres Rares, métaux précieux et enjeux stratégiques

A la différence des Terres Rares, les métaux précieux ne sont pas représentés dans la classification périodique des éléments chimiques. Ils sont définis comme rares, c’est-à-dire de grande valeur économique. Ils sont au nombre de 8: Or, Argent, Ruthénium, Rhodium, Palladium, Osmium, Iridium et Platinum.

Sur les huit métaux précieux, seuls quatre – Or, Argent, Platine et Palladium – peuvent être considérés comme métaux d’investissement, en raison de leur importance commerciale, industrielle et de leur rareté (depuis le Moyen-Âge). Ils sont disponibles sous différentes formes pour l’industrie, mais principalement sous la forme de lingots ou de pièces pour l’investissement.

Les métaux précieux ont de nombreuses applications industrielles. En particulier l’électronique qui utilise le Platine, le Palladium, le Rhodium, l’Or et l’Argent. Toutefois, si leur rareté est actée, la question de leur pénurie stratégique ne se pose pas de façon criante comme pour les Terres Rares.

Ces supports d’investissement ont de par le passé offert des performances de rendement supérieures aux autres supports classiques tels que la bourse, les obligations, les assurances-vie…

Les Terres Rares: des propriétés et applications exceptionnelles

La structure microscopique et chimique des Terres Rares confère à ce groupe de métaux des propriétés qui les rendent essentielles pour les industries et secteurs clefs d’aujourd’hui et de demain, notamment :

La haute technologie: systèmes informatiques, verres optiques…
Les télécommunications: téléphonie mobile, satellites…
Les supports aux énergies vertes: ampoules de nouvelle génération, éoliennes, panneaux solaires, batteries électriques…
L’armement: missiles, guidage laser, drones…
L’aérien: avions civils et militaires…
L’automobile: voiture intelligentes, hybrides et électriques…
L’industrie pétrolière: craquage catalytique en lit fluide pour le raffinage du pétrole…
La santé: scanners et machines en milieu hospitalier…
Les Terres Rares sont aujourd’hui des éléments essentiels à ces industries clefs et d’avenir qui n’ont jusqu’à présent trouvé aucun substitut à ces métaux aux propriétés exceptionnelles.

CONTACTER UN CONSEILLER

Investissements et Placements dans les Terres Rares

Découvrez le Dysprosium

Le Dysprosium est un élément chimique, de symbole Dy et de numéro atomique 66.

Le Dysprosium est un métal des Terres Rares classé dans le groupe des Terres Rares lourdes.

En 1886, Lecoq de Boisbaudran réussit un nouveau coup de génie, celui d’isoler l’oxyde de Dysprosium d’un échantillon d’oxyde d’Holmium, qu’on pensait jusqu’alors être une substance homogène. Le nom provient du grec « dus­prósitos » et signifie « difficilement accessible », ce qui le décrit parfaitement bien.

Propriétés et Applications du Dysprosium

Ce métal lourd gris argenté est à la fois flexible et extensible.

Il est très impur et de ce fait très réactif. En effet, il est oxydable à l’air libre. Au contact de l’eau, il se dissout dans une fine acidité. Sous sa forme oxyde, c’est une poudre beige-jaune.

Tout comme le Néodyme, le Dysprosium possède des propriétés fortement magnétiques.

Utilisations du Dysprosium

  • Aéronautique : on ajoute du Dysprosium à des alliages de magnésium que l’on utilise dans l’aéronautique. Il augmente la dureté du matériau et facilite sa transformation.
  • Disques magnéto-optiques : dans les mini-disques on utilise comme matériau d’enregistrement un alliage d’un métal ferromagnétique (fer, cobalt, nickel) avec des Terres Rares (Terbium, Gadolinium et Dysprosium).
  • Aimants permanents : des alliages de Terres Rares avec du Dysprosium possèdent de bonnes propriétés magnétiques et sont utilisés pour des aimants permanents. On l’a récemment proposé comme agent de contraste pour l’imagerie médicale faite par résonance magnétique nucléaire.
  • Protection contre les rayons X : dans les tabliers de protection, on utilise des alliages de Dysprosium avec du plomb ou des céramiques incluant de l’oxyde de Dysprosium.
  • Lampes à vapeur d’halogénures de métaux : elles contiennent des halogénures de Terres Rares dont le Dysprosium.
  • Barres de contrôle de réacteurs nucléaires : en alliage avec le titane, en raison de sa capacité à absorber des neutrons et à résister à l’irradiation et aux hautes températures, il pourrait bientôt être utilisé dans les barres de contrôle de réacteurs nucléaires.

Pourquoi investir dans le Dysprosium ?

Le Dysprosium fait partie des composants d’aimants permanents, qui sont utilisés dans des générateurs pour la production d’électricité et dans les voitures électriques.

Il sert d’agent de protection pour les réacteurs nucléaires et les lampes à économie d’énergie.

En outre, il entre dans la production de matériel pour les lasers, le verre, les lampes halogènes et CDs.

Dans l’Aéronautique, on ajoute du Dysprosium à des alliages de Magnésium. Il augmente la dureté du matériau et facilite sa transformation.

Enfin, il a récemment été proposé comme ligand aux propriétés magnétiques et luminescentes jugées intéressantes. Ainsi, la marque horlogère suisse Rolex a déposé un brevet concernant cette application.

Le Dysprosium est une Terre Rare lourde et la quantité actuelle exploitée du Dysprosium est de moins de 100 tonnes par an.

En raison de son rôle significatif, dû à sa résistance à la chaleur, pour les aimants permanents, le Dysprosium appartient aux Terres Rares les plus importantes. Son prix s’évaluait à un peu plus de 10 euros le kilogramme en 2003, contre plus de 320 en 2010. En vertu de ces considérations, une forte augmentation de la demande en Dysprosium est à prévoir sur le marché des Terres Rares.

dysprosiumInformations Commerciales

Prix : 3,60€/gramme

Spécifications Techniques

Nom Périodique : Dy
Point de Fusion : 1 412 °C
Couleur : Blanc argenté
Point d’ébullition : 2 567 °C
Chaleur d’évaporation : 170 J·kg-1·K-1

Propriétés chimiques
Formula: Dy2O3
Formula Weight: 373.00
Forme physique: 3-12mm Sintered Lump
Melting point: 2340°
Density: 7.81^2^7
Sensitivity: Hygroscopic
Solubility: Insoluble in water.

Découvrez l’Europium

L’Europium est un élément chimique, de symbole Eu et de numéro atomique 63.

Paul Emile Lecoq de Boisbaudran se frotte les yeux par étonnement en 1890, lorsqu’il regarde la ligne spectrale d’un concentré de samarium et de gadolinium de plus près. Il regardait quelque chose d’inconnu, que personne n’avait vu avant lui.

Six ans plus tard, Eugene-Anatole Demarcay démontra l’existence d‘un nouvel élément par spectroscopie et l’isola pour la première fois en 1901. L’Europium était né. Demarcay, compagnon de Marie Curie, découvrit alors un élément qui reste l’un des plus intéressants des Terres Rares.

Malgré son nom, on le trouve le plus abondamment en Chine.

Propriétés et Applications de l’Europium

L’Europium existe sous deux formes différentes d’oxydation, ce qui lui donne plus de flexibilité que la plupart des autres Terres Rares.

L’Europium, d’apparence argentée et brillante, est le plus réactif des éléments des Terres Rares :

  • Il s’oxyde dès le premier contact avec l’air et ternit immédiatement.
  • Il peut également s’enflammer à l’égratignure d’un couteau. Et quand il brûle, il s’en émane des flammes rouges dont la fumée est toxique.
  • Avec sa faible densité, il est le plus léger des métaux lourds.
  • Ce que le Néodyme est à la puissance magnétique, l’Europium l’est pour la puissance d’éclairage.
  • Sa réaction à l’eau est comparable à celle du calcium lorsqu’il réagit avec l’eau.
  • Il est aisément soluble dans l’acide sulfurique.
  • Il est aussi dur que le plomb et assez ductile.
  • Refroidi à -271,35°C et soumis à une pression de 80 GPa, l’Europium devient supraconducteur.

Utilisations de l’Europium

  • Tubes cathodiques et lampes à économie d’énergie : L’Europium forme la matière rouge qui sert aux tubes cathodiques des images en couleur et est utilisé par des lampes à économie d’énergie.
  • Céramiques de protection des rayons dans les technologies des réacteurs
  • Supraconducteurs : Il fait office d’alliage: les applications potentielles sont donc stratégiques.
  • Technologie LED et LCD : En raison de ses propriétés phosporescentes, l’Europium est un élément critique dans la production detélévisions et appareils luminaires utilisant la technologie LED et LCD.
  • Réacteurs nucléaires : Comme tous les isotopes des lanthanides pauvres en neutron, l’Europium a une bonne capacité à absorber les neutrons: majoritairement les barres de contrôle des réacteurs nucléaires des sous-marins russes utilisent l’Europium.
  • Technologies Lasers
  • Géochimie

Pourquoi investir dans l’Europium ?

Les applications commerciales de l’europium sont limitées. Cependant, c’est un élement essentiel et non-substituable à de nombreuses industries de pointe.

Ainsi, la demande d’Europium sur le marché des Terres Rares ne fera que continuer de croître face à une offre limitée, contrôlée par la Chine qui détient la majorité de la production. Et qui dit pénurie, dit hausse de prix.

europiumInformations Commerciales

Evolution Prix 2010 – 2015 : 3,18 % l’an
Production Annuelle en Kg : 10000000

Prix : 5,40€/gramme

Spécifications Techniques

Nom Périodique : Eu
Point de Fusion : 822 °C
Couleur : Blanc argenté
Point d’ébulition : 1 596 °C
Chaleur d’évaporation : 180 J·kg-1·K-1

Propriétés chimiques

Formula: Eu2O3
Formula Weight: 351.92
Forme physique: 3-12mm Sintered Lump
Melting point: 2291°
Sensitivity: Hygroscopic
Solubility: Soluble in acids. Insoluble in water.

Découvrez le Gadolinium

Le Gadolinium a été découvert conjointement en 1880 par Jean Charles Galissard de Marignac et Paul-Émile Lecoq de Boisbaudran. Cependant, il porte le nom d’un chimiste finlandais Johan Gadolin afin d’honorer un acteur majeur des Terres Rares.

Il est aujourd’hui principalement extrait de la monazite et de la bastnäsite.

Propriétés et Applications du Gadolinium

Le Gadolinium est un métal faisant partie des Terres Rares. Il est gris argent, malléable et ductile à la température ambiante.

Il cristallise sous forme hexagonale à température ambiante, mais possède une autre forme allotropique connue sous le nom de forme bêta, de structure cubique centrée au-dessus de 1508 K.

Le Gadolinium est assez stable dans l’air sec. En revanche, il s’oxyde rapidement dans l’air humide. Le Gadolinium réagit lentement avec l’eau et est soluble dans les acides dilués.

Utilisations du Gadolinium

  • Alliages: On ajoute du Gadolinium à de l’acier au chrome pour améliorer la dureté et les propriétés de transformation ;
  • On utilise le grenat de Gadolinium-Gallium (GGG) pour fabriquer des lasers, une fois dopé avec le Néodyme, l’Ytterbium ou le Dysprosium ;
  • Substance phosphorescente dans des tubes cathodiques ;
  • Alliages supraconducteurs ;
  • Agent de contraste dans l‘imagerie par résonance magnétique (IRM) où il est associé avec un chélateur ou un ligand ;
  • Une équipe française teste un réfrigérateur qui fonctionne en magnétisant ce matériau.

Pourquoi investir dans le Gadolinium ?

Le Gadolinium est utilisé en médecine comme agent de contraste pour l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Cependant, c’est son association avec d’autres Terres Rares qui lui donne des propriétés d’usage hors du commun.

Sur le marché, il est ainsi essentiel à la fabrication des lasers à rayon X, à l’amélioration de la dureté des carlingues d’avions et il constitue aussi un additif nécessaire à la phosphoressence des écrans couleurs toutes tailles confondues.

Le Gadolinium bénéficie du monopole de la Chine qui en outre maitrise à grande échelle le processus d’extraction qui est très technique. A tire d’exemple, il a besoin d’être chauffé au calcium à 1450° avant de pouvoir en faire du métal. Beaucoup de laboratoires Recherche & Développement à travers le monde le testent pour trouver découvrir de nouvelles industrie auxquelles il pourrait être nécessaire.

gadoliniumInformations Commerciales

Evolution Prix 2010 – 2015 :  4,30 % l’an
Production Annuelle en Kg :  10000000

Prix : 3,32€/gramme

Spécifications Techniques

Nom Périodique :  Gd
Point de Fusion :  1 313 °C
Couleur : Blanc argenté
Point d’ébulition :  3 273 °C
Chaleur d’évaporation : 230 J·kg-K

Propriétés chimiques

Formula: Gd2O3
Formula Weight: 362.50
Forme physique:
Melting point: 2330°
Density: 7.407
Solubility: Soluble in acid. Insoluble in water.

Découvrez le Germanium

germaniumoxide_large

Prix : 14,90€/gramme

Propriétés chimiques

Formula: GeO2
Formula Weight: 104.59
Forme physique:: 3-12mm Sintered Lump
Melting point: 1086°
Density: 6.239
Solubility: soluble in water; insoluble in HF and HCl.

Découvrez l’Hafnium

hafnium_large

Informations Commerciales

Prix : 16,90€/gramme

Propriétés chimiques

Formula: HfO2
Formula Weight: 210.49
Forme physique: 3-12mm Sintered Lump
Melting point: 2774°
Density: 9.68
Solubility: Insoluble in water.

Découvrez l’Indium

L’Indium est un élément chimique, de symbole In et de numéro atomique 49.

L’Indium, nommé d’après la ligne indigo de son spectre atomique, a été découvert par Ferdinand Reich et Hieronimus Theodor Richter en 1863 alors qu’ils testaient des minerais de zinc avec un spectrographe inventé par Robert Wilhelm Bunsen pour trouver du Thallium. Richterréussit à isoler le métal en 1867.

Propriétés et Applications de l’Indium

C’est un métal gris brillant, à bas point de fusion (156 °C), résistant à la corrosion atmosphérique. Ce métal malléable, ressemblant chimiquement à l’aluminium et au gallium, est rare, on ne le trouve qu’en quantité infime dans les mines de zinc.

Transparent en couche mince, l’oxyde d’Indium adhère fortement au verre. Additionné d’oxyde d’étain, l’oxyde d’Indium-étain représente le matériau idéal pour réaliser les fines électrodes transparentes recouvrant un écran LCD.

Les écrans LCD sont ainsi la principale application de l’Indium, représentant 80 % de ses utilisations.

Utilisations de l’Indium

  • Écrans LCD
  • Cellules photovoltaïques : Cellules à jonction, Cellules en couche mince, Détecteurs infra-rouge
  • Télécommunications : le phosphure d’Indium est le substrat des composants opto-électroniques (LED, diodes laser, photodiodes) pour les communications sur fibres optiques (réseaux FTTH, métropolitains et longue distance)
  • Mécanique : coussinets pour palier et roulement: l’alliage d’indium à l’acier diminue fortement la résistance au frottement et, par là, les pertes de puissance.
  • Médecine nucléaire : en médecine nucléaire, l’Indium permet de réaliser certains examens. Par exemple, il est possible de réaliser une scintigraphie au moyen de globules blancs marqués à l’Indium pour repérer des processus abdominaux actifs et des processus infectieux récents. Lié à certains pharmaceutiques, cet isotope radioactif peut permettre de localiser différentes tumeurs neuro-endocrines.
  • Alliages à bas point de fusion : il est utilisé dans certaines soudures permettant d’éviter la présence de plomb.
  • Anodes sacrificielles en alliage d’aluminium activé à l’Indium pour protéger les pièces en acier immergées dans l’eau de mer.
  • Absorbant neutronique dans les grappes de contrôle des réacteurs à eau pressurisée.

Pourquoi investir dans l’Indium ?

L’Indium représente le matériau idéal pour réaliser les fines électrodes transparentes recouvrant un écran LCD.

Les téléviseurs, les ordinateurs, les récepteurs GPS, les téléphones mobiles, les appareils photo, etc., tous les appareils à écran LCD ont vu leur production augmenter exponentiellement à partir des années 2000. Un petit écran plat de quinze pouces contient un gramme d’Indium et les plus grandes usines de fabrication en consomment plusieurs tonnes par mois.

De plus, la nécessité actuelle de l’Indium dans les écrans tactile et l’engouement en 2010 pour les gadgets électroniques, notamment smartphones et tablettes tactiles, augmente rapidement la raréfaction de ce matériau. L’Indium permet en effet d’allier facilement transparence et conductivité, nécessaire, dans la couche conductrice des écrans tactiles capacitifs (aussi appelés multitouche) à la reconnaissance du touché par les doigts de l’utilisateur.

Logiquement, le prix de l’Indium a explosé, les stocks planétaires ont été vidés en quelques décennies et les procédés de récupération sont extrêmement polluants.

La pénurie actuelle en fait donc une matière première minérale critique.

En 2006, la Chine produisait 60 % de l’approvisionnement mondial, mais, devant les menaces d’épuisement à l’horizon 2020, celle-ci a décidé de réduire progressivement ses exportations pour préserver son marché intérieur. D’autres pays commencent à préserver leurs propres gisements, comme le Canada et la Russie.

indiumInformations Commerciales

Production Annuelle en Kg :  475000

Prix : 8,42€/gramme

Spécifications Techniques

Nom Périodique :  In
Point de Fusion : 429.7485 K (156.5985 °C, 313.8773 °F)
Couleur : Gris brilliant
Point d’ébulition :  2345 K (2072 °C, 3762 °F)
Chaleur d’évaporation : 231.8 kJ·mol−1

Propriétés chimiques

Formula: In2O3
Formula Weight: 277.64
Forme physique: 6mm & down pieces
Melting point: 850° volat.
Density: 7.18
Solubility: Insoluble in water and soluble in acids.

Découvrez le Néodymium

Le Néodyme est un élément chimique, de symbole Nd et de numéro atomique 60.

Son nom vient des mots grecs nêos et dîdymos signifiant respectivement « nouveau » et « jumeau ». En effet, les chimistes ont longtemps cru que le mélange d’oxyde de Praséodyme-Néodyme était un corps simple jusqu’à ce que Carl Auer von Welsbach les sépare en 1885.

Cet élément brut permettra de créer les aimants les plus puissants au monde. Deux aimants au Néodyme peuvent s’attirer l’un vers l’autre à une distance de presque un demi-mètre !

Propriétés et Applications du Néodymium

Le Néodymium est un métal gris argent du groupe des Terres Rares. Il fait partie de la famille des lanthanides. À température ambiante, il est ductile, malléable et s’oxyde rapidement à l’air.

Le Néodyme est plus résistant à la corrosion que la plupart des métaux de la famille des Terres Rares. Ses particularités résident dans sa facilité à s’enflammer et sa réactivité. Quant à sa propriété principale, elle se définit par un fort magnétisme.

Utilisations du Néodymium

  • Médicaments : le Néodyme a été utilisé avec d’autres sels de Terres Rares dans des produits pharmaceutiques à usage gynécologiques comme les « ovules néothorium Millot » dans les années 1920-19305.
  • Pierre à briquet : le Néodyme entre dans la composition du mischmétal, base des pierres à briquet.
  • Colorant du verre : En combinaison avec le praséodyme, il colore les verres de protection solaire et les lunettes de soudeur.
  • Colorant pour céramiques : suivant le sel utilisé, on obtient du bleu jusqu’au mauve.
  • Tubes cathodiques : entre dans la composition des luminophores rouges.
  • Électronique : composition isolante pour les condensateurs « céramique ».
  • Lasers : il est utilisé comme milieu amplificateur dans de nombreux lasers, ou dans du verre, voire dans de la silice pure.
  • Aimants permanents : en alliage avec le fer, car ils sont extrêmement puissants mais assez fragiles.
  • Générateurs des éoliennes
  • Moteurs électriques et générateurs de certaines voitures hybrides
  • Moteurs de transducteurs : microphones dynamiques, casques stéréo, haut-parleurs, enceintes acoustiques…
  • Disques durs : pour constituer le moteur qui assure le positionnement des têtes de lecture/écriture.
  • Industrie du pétrole : catalyseurs.
  • Industrie nucléaire : traceurs de l’activité des résidus de retraitement des combustibles nucléaires usagés à l’usine d’Areva NC de La Hague 7.

Pourquoi investir dans le Néodymium ?

Le Néodyme étant caractérisé par son fort magnétisme, son utilisation comme aimants permanents a été aussitôt adoptée par l’industrie des bijoux, où cette force d’attraction sert dans les mécanismes de fermeture pour tenir les boucles d’oreilles au bon endroit sans devoir se faire percer les lobes d’oreille.

Le Néodyme est utilisé surtout pour la fabrication des aimants extrêmement puissants.

Ces derniers ont la capacité de porter durablement 1.300 fois leur poids. Ils sont utilisés là où de forts champs magnétiques sont nécessaires en faible quantité, notamment dans des turbines pour des moteurs électriques hautement performants, dans des microphones ou des haut-parleurs, des Smartphones, autrement dit dans les technologies de pointe.

Le fort magnétisme du Néodyme favorise la réduction du volume des agrégats pour un même volume de performance dans les générateurs et les moteurs électriques.

Le Néodyme joue par conséquent un rôle déterminant dans la performance des générateurs à éolienne, étant donné que le poids joue un rôle déterminant à cause de la hauteur extrême des éoliennes.

En outre, le Néodyme est utilisé dans les lasers très puissants et dans l’industrie du verre, où il absorbe la lumière ultraviolette ou sert à décolorer les verres ferreux.

Quiconque veut du Néodyme doit s’adresser à la Chine, premier producteur sur le marché des Terres Rares. 97% de la production de Néodyme viennent de Chine. L’un des autres producteurs est l’Australie.

Le Néodyme est l’une des seules Terres Rares qui apparaisse dans la liste établie par la Commission Européenne des métaux classés « critiques », dont l’approvisionnement risque d’être problématique.

neodymiumInformations Commerciales

Evolution Prix 2010 – 2015 : +74 %

Production Annuelle en Kg :  10000000

Prix : 1,89€/gramme

Spécifications Techniques

Nom Périodique :  Nd
Point de Fusion : 1 016 °C
Couleur : Blanc argenté
Point d’ébulition :  3 074 °C
Chaleur d’évaporation : 190 J·kg-1·K-1

Propriétés chimiques

Formula: Nd2O3
Formula Weight: 336.48
Forme physique: 3-12mm Sintered Lump
Melting point: 2272°
Density: 7.24
Solubility: Insoluble in water. Soluble in mineral acids.

Découvrez le Praséodymium

Le Praséodyme est un élément chimique, de symbole Pr et de numéro atomique 59.

Son nom vient des mots grecs prason (πράσον – « le poireau ») et didymos (δίδυμος – « jumeau »), en raison de la couleur verte de son nitrate.

Les chimistes ont longtemps cru que le mélange d’oxyde de Praséodyme-Néodyme était un corps simple jusqu’à ce que Carl Auer von Welsbach les sépare en 1885, donnant des sels de couleurs différentes.

Le Praséodyme est contenu en petites quantités dans la croûte terrestre (9,5 ppm). On le trouve dans les minerais de Terres Rares monazite et bastnäsite. On l’extrait de ces minerais par échange d’ions ou extraction par solvant à contre-courant.

Propriétés et Applications du Praséodyme

Le Praséodyme est un métal doux, argenté, malléable et ductile qui appartient au groupe des lanthanides.

Il est un peu plus résistant à la corrosion dans l’air que l’Europium, le Lanthane, le Cérium et le Néodyme mais il produit une couche verte d’oxyde peu adhérente qui éclate lorsqu’elle est exposée à l’air. On conserve donc, en général, le Praséodyme, sous huile ou en ampoules scellées.

A l’inverse d’autres métaux de Terres Rares qui se montrent antiferromagnétiques et/ou ferromagnétiques à basse température, le Praséodyme est paramagnétique à n’importe quelle température supérieure à 1 K.

Utilisations du Praséodyme

  • Pierre à briquet : le Praséodyme entre dans la composition du mischmétal, base des pierres à briquet.
  • Colorant du verre : il colore le verre en vert. En combinaison avec le Néodyme, il colore les verres de protection solaire jusqu’aux lunettes de soudeur.
  • Colorant pour céramiques : les pigments zircon dopés au Praséodyme donnent un jaune vif éclatant. Dans la fluorine, le Praséodyme donne une couleur rouge.
  • Autres utilisations : dans les aimants permanents, en alliage avec le cobalt en substitution du Samarium.
  • En additif dans les verres optiques « flint ».
  • Comme composant de catalyseur dans l’industrie du pétrole.
  • Amplificateur EDFA : une fibre optique dopée au Praséodyme entre dans la composition d’un amplificateur optique de type EDFA.
  • Compositions réfractaires.

Pourquoi investir dans le Praséodyme ?

En tant que métal pur ses usages sont limités. Il est, cependant, utilisé comme constituant d’alliages dans les aimants permanents et le silex. Tout comme le Néodyme, le Praséodyme est utilisé dans la fabrication de verre jaune qui peut être utilisé pour la protection des yeux (pour les soudeurs, par exemple).

Le Praséodyme fait également parti des huit métaux étant classés « à haut risque » par le centre commun de recherche européen (JRC), indispensable notamment à la miniaturisation de technologies et est utilisé pour les véhicules électriques, l’énergie éolienne et solaire ainsi que l’éclairage.

En novembre 2013, le JRC a alerté sur la pénurie sur le marché à l’horizon 2020-2030 de ces huit métaux stratégiques utilisés dans les technologies à faible émissions de CO2.

praseodymeInformations Commerciales

Evolution Prix 2010 – 2015 : +3,18 % l’an

Production Annuelle en Kg :  10000000

Prix : 4,40€/gramme

Spécifications Techniques

Nom Périodique :  Pr
Point de Fusion : 1208 K (935 °C, 1715 °F)
Couleur : Blanc grisâtre
Point d’ébulition :  1208 K (935 °C, 1715 °F)
Chaleur d’évaporation : 3793 K (3520 °C, 6368 °F)

Propriétés chimiques

Formula: Pr6O11
Formula Weight: 1021.43
Forme physique: Powder
Melting point: 2500°
Solubility: Insoluble in water and only soluble in strong acid.

Découvrez le Rhenium

Informations Commerciales

rhenium_large

Prix : 44,30€/gramme

Propriétés chimiques

Formula: O7Re2
Formula Weight: 484.40
Forme physique: Crystalline, Ampouled under argon
Melting point: 297°
Boiling Point: 360°
Density: 6.103
Sensitivity: Moisture Sensitive
Solubility: Soluble in water and alcohol.

Découvrez le Terbium

Le Terbium est un élément chimique, de symbole Tb et de numéro atomique 65.

Son nom dérive du village d’Ytterby, près de Stockholm en Suède où était extrait de la gadolinite. Le Terbium a été identifié en 1843 par Carl Gustaf Mosander dans la gadolinite en même temps que l’Ytterbium et l’Erbium.

On extrait aujourd’hui le Terbium du sable de monazite (teneur d’environ 0,03 %) comme beaucoup d’autres lanthanides.

Propriétés et Applications du Terbium

Le Terbium est un métal faisant partie des lanthanides, d’aspect gris argenté. Comme les autres membres de la famille des lanthanides, il est malléable, ductile et assez mou pour être coupé avec un couteau. Il est assez stable dans l’air, et existe sous deux formes allotropiques, avec un changement de phase à 1 289 °C.

Utilisations du Terbium

  • Écran à rayons X : le meilleur composé disponible actuellement pour les écrans à rayons X est l’oxysulfure de gadolinium dopé au Terbium.
  • Émission lumineuse verte : Substance phosphorescente pour tubes cathodiques. Activateur des phosphores verts pour tubes cathodiques.
  • Aimants ferreux
  • Piles à combustible

Pourquoi investir dans le Terbium ?

Au même titre que le Dysprosium, que le Néodyme ou que l’Europium, il est essentiel pour les substances luminescentes, les magnétisants et phosphorescents. De plus, en raison de son importance pour les petits aimants, on anticipe une demande croissante en Terbium.

Cependant, le Terbium est une ressource non renouvelable. Une publication du Centre national de la recherche scientifique français l’a identifié comme l’un des métaux dont l’approvisionnement sur le marché des Terres Rares futur est le plus critique. D’ou l’intérêt d’investir maintenant pour ce métal critique en prévision d’une pénurie et donc hausse de prix fulgurante à prévoir dans le futur.

terbiumInformations Commerciales

Evolution Prix 2010 – 2015 : +3,18 % l’an

Production Annuelle en Kg :  10000000

Prix : 14,20€/gramme

Spécifications Techniques

Nom Périodique :  Tb
Point de Fusion : 1 356 °C
Couleur : Blanc argenté
Point d’ébulition : 3 230 °C
Chaleur d’évaporation : 180 J·kg-1·K-1

Propriétés chimiques

Formula: Tb4O7
Formula Weight: 747.69
Forme physique:: 3-12mm Sintered Lump
Melting point: 2340°
Solubility: Soluble in dilute acids. Insoluble in water.